Please note that you can choose your language in the top right area of the website. 

ES64F4

Membre
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

ES64F4 last won the day on April 6

ES64F4 had the most liked content!

Community Reputation

30 Excellente

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Focus sur un boggie très détaillé de la Škoda 109E ČD 380.
  2. La Škoda 109E ČD 380 004-2 en livrée promotionnelle orange et blanche pour la Raroq.
  3. Après un dimanche de tests, la nouvelle version 0.96b est en ligne. Elle corrige des problèmes de PZB et les QD ne plantent plus au lancement. Les développeurs sont vraiment super sympathiques et très disponibles. C'est cool de collaborer avec eux et d'autres de Rail-sim.de. La locomotive a plus de fonctionnalités que ce qui est écrit dans le doc. J'ai trouvé dans le MFA de gauche qu'il est possible de changer de pantographe. Je pensais que le premier se levait d'office quand on mettait la locomotive sur Allemagne (donc qu'il y avait un pantographe 15 kV et un 3 kV) mais on peut mettre l'arrière voire les deux. Je n'ai pas encore testé mais en 3 kV à faible vitesse avec la fourniture de courant pour les voitures, un second pantographe se lève.
  4. La locomotive Škoda 109E ČD 380 est disponible gratuitement sur le site : https://rw.jachyhm.cz/download/2019/04/je-to-tu/ Ice de Rail-Sim.de propose déjà un repaint en version DB : https://www.railsimulator.net/wsif/index.php?entry/896-skoda-380-120-002-rot/ Il existe une documentation en anglais. La locomotive est super bien réaliste, regorge de fonctions mais reste très facile à conduire. Le seul point négatif que j'ai trouvé est l'impossibilité de couper le Sifa... Pour le reste, c'est top. Plus d'infos et d"images dans la soirée. EDIT : Cette locomotive est une pure merveille. Tout le monde sait très bien que je critique tout, ici, il n'y a rien à redire; un peu comme pour la BB 26000. Le PZB et le LZB fonctionnent parfaitement, la locomotive a vraiment des tas de fonctionnalités inédites notamment plusieurs systèmes de sécurité, affichage de la longueur de train restante une fois que le mikmik est activé, tous les codes de feux sont fonctionnels. La procédure de démarrage est sympathique et immersive sans être une prise de tête. Les sons sont vraiment très bons (un peu forts dans la cabine). Cette Škoda 109E ne mérite que des éloges. Et en plus, les créateurs sont super réactifs. Donc on peut s'attendre à ce que le moindre défaut soit corrigé. En outre, toutes les livrées sont prévues. Du freeware qui emplafonne beaucoup de payware... Sur les captures, il s'agit de ma version perso avec les vitres assombries et un inputmapper légèrement revu ainsi que plus de vues en cabine. Intro Quand des passionnés se mettent au travail, le résultat est souvent à la hauteur... Cette fois, la surprise vient de la République Tchèque avec la Škoda 109E ČD 380 créé par JachyHm (Scripts et BluePrint) et Kal000px (3D). Les compères ont été assistés par quelques comparses pour les textures, les sons, la physique et les informations sur le modèle réel. La Škoda 109E ČD 380 est proposée en freeware et regorge de fonctionnalités. Deux modèles sont actuellement présents dans le pack de base : la ČD 380 001-8 bleue et grise et la ČD 380 004-2 en livrée promotionnelle orange et blanche pour la Škoda Raroq. Extérieur Avec un GeoPcDx de 12 Mo, la Škoda 109E ČD 380 est très détaillée au niveau géométrique. Après un examen minutieux, il n'y a aucun défaut visuel. De nombreux modèles payants sont loin d'offrir un tel soin dans les détails. C'est pourtant ce qui fait la qualité d'un modèle (une pensée à la BB 26 000)... Toutes les caractéristiques notable de la locomotive réelle sont bien reproduites notamment le côté "cyclope" engendré par le grand parebrise à la forme spécifique. Dommage qu'il soit si transparent, ce n'est jamais le cas en vue extérieure dans le monde réel où l'intérieur de la cabine et la vitre elle-même engendrent un côté sombre (ce détail se corrige vite)... Au niveau des textures, heureusement que TS est en 64 bits ! L'usage de textures de forte taille (allant jusqu'à 65 Mo) montre une moins bonne gestion des textures que de la géométrie. Pour les petites config, supprimer les textures "nm" et renommer les "nmc" en "nm" permet d'alléger le modèle sans perte trop significative de qualité. En vue extérieur, c'est donc du tout bon ! La version DB crée par Ice de Rail-Sim.de permet d'avoir un modèle utilisable sur le réseau Allemand : la DB BR 102. Il s'agit d'un simple repaint et donc quelques éléments diffèrent du modèle réel notamment les phares et les flancs qui ne devraient pas avoir le bossage. La moins bonne réussite de ce modèle : le conducteur ! Ne l'examinez pas de trop près et surtout pas sous tous les angles. Un personnage Kuju comme ce bon vieux Hans (conducteur de la BR 101 originelle) aurait été un meilleur choix... Enfin, il a le mérite de changer de cabine avec le sens de la marche. Dernier élément à signaler avant de clôturer la partie géométrie : les portes de la cabine s'ouvrent (mais le son est médiocre). Intérieur La cabine est sublime et fait assurément partie des plus belles réalisations. Le démarrage de la Škoda 109E ČD 380 est un mixe entre simulation et simplicité. Il y a quelques interrupteurs à actionner (dommage qu'ils ne soient pas tous dans l'inputmapper [là encore, c'est vite corrigé]) : batterie, activation de la cabine, sélection du mode des phares, levée du pantographe, activation de l'interrupteur principal et sélection de la direction. Avec ces quelques étapes de base la locomotive est fonctionnelle en moins d'une minute. Les amateurs de simulation prendront soin de passer par les écrans MFA fonctionnels pour configurer le pays de fonctionnement et le système de sécurité : PZB et LZB sont disponibles ainsi que le MIREL. Un cruise control très efficace est présent ainsi qu'un road runner (MikMik). Ce dernier affiche carrément la longueur de train qui n'est pas encore passée au point de repère. L'écran de gauche donne des informations sur le levage du pantographe et l'interrupteur principal ainsi que sur l'alimentation électrique du train. Cet écran permet aussi la sélection manuelle d'un pantographe. En fonctionnement, l'écran central affiche la vitesse, la vitesse cible (LZB), la vitesse du cruise control (AFB), la traction/freinage ainsi que toutes les informations PZB/LZB. L'écran de gauche affiche la traction par moteur (le patinage éventuel), la tension, l'ampérage, le sens de roulement, etc. La lisibilité de tous les instruments est parfaite : pas de flou comme chez RSSLO ou de chiffres presque illisibles en haute résolution comme chez vR. L'éclairage du tableau de bord est vraiment beau avec chaque fonction illuminée par un point bleu... Quelques touches sont opérationnelles sur le "clavier" situé entre le conducteur et le MFA central pour modifier la vitesse du cruise control. Le pare-brise est weathered ni trop, ni trop peu. La zone propre correspond globalement à la zone balayée par l'essuie-glace et de laquelle la pluie est balayée. Une fois activé, l'essuie-glace couvre cependant une zone un peu trop étroite. Petit détail qui sape le plaisir de conduite : le Sifa n'est actuellement pas désactivable. Il faut donc appuyer sur espace toutes les 30 secondes... C'est réaliste mais ça peut franchement casser les pieds ! Pour une conduite simpliste, la Škoda 109E ČD 380 dispose d'un mode sans aucun système de sécurité. Tout le monde devrait donc y trouver son compte. Sons La partie sonore n'est pas en retrait : klaxon, compresseur, moteur, inverter, levier, interrupteurs, freins, essuie-glace, système de sécurité, etc. sont à la hauteur. Le bruit de roulement en cabine est un peu trop élevé par rapport aux sons des éléments intérieurs. Physique La Škoda 109E ČD 380 est plus soignée qu'un modèle vR récent (qui ne patine jamais contrairement aux modèles plus anciens). Sur le sec en été, l'adhérence est meilleure qu'en hiver sous la neige. Les paramètres d'adhérence ne sont d'ailleurs pas gérés dans le .bin de la loco mais via le script (qui offre bien plus de possibilités). Même en conditions optimales, la locomotive peut patiner. Le sujet ayant été débattu, les auteurs ont posté les courbes de traction et d'adhérence réelles de la locomotive. Leur réponse détaillée est disponible sur Rail-Sim.de. A noter que la RSSLO Vectron AC/DC Advance "souffre" des mêmes problèmes réels/réalistes de patinage. Arracher 8 voitures IC en été ne génère aucun problème même en mettant toute la puissance qui d'ailleurs arrive progressivement comme il se doit. Par contre, en automne et sous la pluie, il faut être plus délicat avec le manipulateur de traction. Le combiné traction/frein électrique/frein pneumatique demande un peu de temps d'accoutumance. Et c'est un réel plaisir d'avoir autre chose à se mettre sous la dent que les bons modèles vR récents dont la physique et la conduite sont un copier/coller depuis la BR 101 vers les BR 145, BR 146, BR 152, BR 189 et BR 185.2. Bref, en un mot comme en mile, cette Škoda 109E ČD 380 (comme la BB 26000) apporte un peu de variété et une expérience de conduite de grande qualité dans un monde devenu un peu trop uniforme. Prix C'est gratuit ! Que demander de plus ? Une petite donation pardi ! A titre personnel, j'ai versé, sans regret, l'équivalent d'une locomotive DTG à chacun des deux comparses. Vu la disponibilité et la réactivité des créateurs, c'est mérité. Si vous appréciez le modèle, pensez aussi à une donation... Cette réalisation en évolution constante le mérite. Au final... Une telle production, qui plus est gratuite, montre que TS n'est certainement pas mort. La Škoda 109E ČD 380 est une surprise aussi inattendue que bourrée de qualités. Les réalisations (uniques) de passionnés sont toujours de valeurs sûres (HRQ Taurus U4, SimExpress BB 26 000, MKS Class 460) qui procurent des heures de plaisir à tous les joueurs : du débutant au passionné qui jouent à TS en mode simulation (malgré ses limites). Difficile de conseiller autre chose que d'aller au plus vite télécharger cette magnifique Škoda 109E ČD 380 ainsi que des repaints.
  5. ES64F4

    ICE 4

    Salut @Lahm et merci. Les ICE 4 n'ont pas pour vocation de remplacer les ICE 3 (BR 403 ICE 3 (50), BR 406 ICE 3 m/mf (17) et BR 407 new ICE 3 (17)) qui sont destinés aux LGV (+300 Km/h). Les ICE 4 vont par contre remplacer les vieux ICE 1 et ICE 2 ainsi que les trains de type IC (au sens large) composés d'une loco + voitures + pilote/loco. Dans le cas du remplacement des trains conventionnels, la vitesse max augmente de 50 Km/h. Par rapport aux ICE 1 et surtout ICE 2, le rapport poids/puissance est nettement meilleur tout comme l'accélération ce qui compense partiellement la perte de vitesse. Les ICE 4 seront produits en grand volume 130 trains dans un premier temps puis encore 90 trains plus tard avec option sur encore presque une centaine de trains.
  6. ES64F4

    ICE 4

    Les textures de l'ICE 4 sont juste inutilement grosses mais leurs surfaces sont pleinement exploitées. Pour le Railjet, il y avait des textures 4K avec seulement 1/4 de la surface utilisée, les 3/4 restants étant vides de toute donnée. En plus, pour le Railjet, la géométrie étant très approximative et de faible qualité. L'ICE 4 est loin de cumuler toutes les tares du Railjet. Mais une chose reste certaine, RWA est très loin de gérer correctement les textures. Il y a un manque flagrant d'optimisation de chaque texture. On retrouve ce genre de gâchis dans les SHG/RWA OBB 1014 et 1144. Pire, on trouve des textures de 21 Mo donc 4K identiques placées dans les textures de la vue cabine et de la vue extérieure. Une seule texture suffirait, il suffit de mettre les bons liens dans les GeoPcDx (chose que j'ai modifiée personnellement). Et ce n'est même pas tout, une des textures de 21 Mo n'est utilisée qu'en partie pour ... ... ... texturer uniquement le siège conducteur en vue externe ! Franchement... En faisant n'importe quoi ainsi, même la version 64 bit aura vite du mal. Même si on a plein de RAM, il faut le temps de charger du SSD à la RAM et TS est loin d'être doué pour cette opération.
  7. ES64F4

    ICE 4

    Dans l'état actuel des choses, l'ICE 4 ne vaut pas 35 €. Alors certes, il faut reconnaître que modéliser l'intérieur de toutes les voitures a du prendre du temps et que ça se paye. Depuis le Rheingold, Matthias est motivé par la création de l'intérieur des voitures. D'après ses propres propos, si c'était pour faire un ICE 4 sans intérieur détaillé, il ne l'aurait tout simplement pas fait... A part quelques détails (genre un petit bug dans une vue), tout ce qui est vue intérieur est parfait. Il y a quelques problèmes d'alimentent de la cabine par rapport à la caisse visibles de l'extérieur. Et ça personnellement, à ce prix, ça ne me convient pas trop. Alors certes il faut regarder de relativement près et prendre du temps à examiner de tout dans la cabine de conduite mais pour moi, quand on arrive à utiliser des textures exagérément grandes et à mettre en avant le souci du détail, c'est qu'on veut que le chaland examine tous lesdits détails. A ce prix, on ne devrait trouver absolument aucun défaut. Hors, il y en a... Des relativement petits mais il y en a quand même. Côté son, c'est très voire trop moyen. Les klaxons ont le son d'une trompette en plastique pour enfant. Ca manque totalement de coffre... On est loin de la qualité qu'on trouve sur l'HRQ Taurus ES64U4 ou encore de certains modèles (même gratuits) de RWA. Bref, les sons ne cassent rien. Ceux du Velaro D sont bien meilleurs. Côté scripts et compagnie, RWA n'arrive pas à la cheville de vR. Donc il y a des bugs (PZB) comme sur tout ce que fait RWA (à se demander s'ils testent seulement ce qu'ils font tellement les bugs sont flagrants). C'était pareil avec leur pack Railjet. Il a fallu genre 1 an avant que tout soit OK. Pour avoir acheté les SHG/RWA OBB 1014 et OBB 1144, c'est une tare récurrente de RWA que de mal finir leurs produits. Enfin, le bon côté, c'est qu'il y a déjà eu un certains nombre de mises à jour. Sauf qu'une fois de plus à 35 €, on attend un produit parfait et bien fini. En version HQ, l'ICE 4 bouffe presque 1 Go de RAM. On est plus limité avec TS 64 bits mais quand même, l'usage de presque une dizaine de textures 4K par vue intérieure par voiture, c'est n'importe quoi. Il suffit de voir ce qu'il est possible de faire avec des bonnes textures bien conçues sur la locomotive de @Treno Notte... On retrouve aussi des choses bien trop approximatives : la zone balayée par l'essuie glace qui ne correspond pas à la zone propre, la pluie qui descend du pare-brise quand on roule à 250 km/h, des jours au niveaux de la jonction pare-brise - caisse, etc. A l'usage, l'ICE 4 est globalement agréable à conduire et la cabine est très bien faite; on a pas envie de la quitter... Mais encore une fois, des détails gâchent l'expérience comme les indicateurs de tractions (qui semblent avoir chacun leur propre barre) saccadent beaucoup trop. Dans le Velaro D, les indicateurs sont regroupé, c'est un peu moins réaliste mais c'est fluide. Enfin, des choses attendues à ce niveau de prix manquent comme l'ouverture du nez et des fenêtres de la cabine ainsi qu'un pare-soleil. J'ai émis ces critiques sur Rail-sim.de et les auteurs ont "approuvé" par des likes. Ils sont donc conscient des problèmes et des patchs (encore des patchs) sont prévus... Dans quelques temps, quand RWA et 3Dzug auront réglé les bugs, ce sera un meilleur achat mais à faire lors d'une promotion. J'ai fait plus de 5000 Km avec l'ICE 4 et le Velaro D, je préfère nettement conduire le Velaro D rien qu'à cause du PZB/LZB et des sons largement meilleurs. Je pense qu'il aurait du y avoir deux versions de l'ICE 4 : une avec une ou deux vues intérieures à moins de 20 € et une avec toutes les vues à plus de 20 €. Perso, même si ces vues sont très bien faites, elles ne m'intéressent pas du tout. Quand le train aura perdu ses défauts de jeunesse, je virerai certainement la majorités des vues pour n'en garder qu'une avec des textures optimisées. Du coup, pourquoi ai-je acheté ce train le jour de sa sortie ? Simplement pour soutenir les "petits développeurs tiers". En attendant que l'ICE 4 évolue, je retourne à mon Velaro D...